Libérer plus du Saint-Esprit

Nous avons besoin du Saint-Esprit pour faire face aux transitions de nos vies, aux saisons de moissons, pour être prêt pour le retour du Seigneur.

Le ministère sacerdotal de Jésus a commencé le jour où le Saint-Esprit est venu sur lui au Jourdain. Qu’est-ce que cela nous enseigne ? Nous devons soupirer à voir plus de Saint-Esprit libéré sur nos vies. Mais comment libérer plus de Saint-Esprit ? Le Saint-Esprit est comme une huile destinée à remplir nos lampes.

Cette huile est censée déborder de nos vies en abondance. Disposons nos coeurs pour que plus de Saint-Esprit soit libéré cette année dans nos vies. Pour remplir nos lampes, apprenons à donner chaque fois que nous recevons de Lui, et ainsi recevoir davantage de Sa plénitude.

Le Saint-Esprit veut prendre plus de place dans nos vies. À travers cet enseignement, recevons quelques clés précieuses pour aller plus loin dans notre relation avec le Saint-Esprit et gagner en profondeur :

– L’huile est destinée aux sacrificateurs. Le Seigneur nous appelle à rentrer pleinement dans notre rôle de sacrificateur, positionné dans Sa présence et le représentant au monde qui nous entoure.

– Mettons une garde à notre bouche. Nous voulons voir davantage le Saint-Esprit en action, examinons les paroles de notre bouche et veillons à ce que nous disons avec soin. Ayons le courage de rapidement reconnaître nos erreurs : je suis sincèrement désolé(e), j’avais tort, je te demande pardon…

– Faisons de la déception un tremplin et non pas une excuse. Dans Marc 6 v1-6, nous lisons au début du chapitre que Jésus avait été rejeté à Nazareth : “N’est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon? et ses soeurs ne sont-elles pas ici parmi nous? Et il était pour eux une occasion de chute.” Marc 6 v 3.

Mais, à la fin du chapitre, v53-56 – “Après avoir traversé la mer, ils vinrent dans le pays de Génésareth, et ils abordèrent. Quand ils furent sortis de la barque, les gens, ayant aussitôt reconnu Jésus, parcoururent tous les environs, et l’on se mit à apporter les malades sur des lits, partout où l’on apprenait qu’il était.(…) Et tous ceux qui le touchaient étaient guéris.” Malgré le rejet, les difficultés, la tempête, la mort de Jean-Baptiste, la fatigue, Jésus s’est en tout temps positionné pour être un canal de bénédictions et de puissance.

Jésus n’a pas permis que le rejet, la perte, le besoin ou les tempêtes l’empêchent de libérer le Saint-Esprit. De même, ne laissons pas une pandémie, un confinement, un couvre-feu, un désert, une tempête, nous empêcher de libérer plus du Saint-Esprit. Au contraire, faisons de nos circonstances le tremplin pour libérer Sa plénitude. Faisons le choix cette année, de cultiver jour après jour une relation profonde avec le Père, Jésus et le Saint-Esprit.

Versets

“Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin …”
Actes 2v38

“…Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui…”
Jean 7:37-39

“Par elle nous bénissons le Seigneur notre Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à l’image de Dieu.”
Jacques 3v9

“Éternel, mets une garde à ma bouche, Veille sur la porte de mes lèvres!”
Psaumes 141v3

Lecture : Ephésiens 4v29-32

Date

24 janvier 2021

Prédicateur

Kathryn Baxter