“Ne vous plaignez pas les uns des autres, frères, afin que vous ne soyez pas jugés: voici, le juge est à la porte.”
Jacques 5 v 9
“L’Eternel parla à Moïse et à Aaron, et dit: Jusqu’à quand laisserai-je cette méchante assemblée murmurer contre moi? J’ai entendu les murmures des enfants d’Israël qui murmuraient contre moi.”
Nombres 14 v 26
“Alors des pharisiens et des scribes vinrent de Jérusalem auprès de Jésus, et dirent: Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens? Car ils ne se lavent pas les mains, quand ils prennent leurs repas.”
 Matthieu 15 v 1

 Lecture 1 Timothée 5

Les 3 amigos de la mort : maugreer, critiquer, accuser

Comment expliquer que des couples soudés viennent à se diviser, des amis chers deviennent des ennemis, de proches collaborateurs deviennent des rivaux … ?  Face à un sentiment d’injustice, une incompréhension, un désaccord, les trois amigos de la mort “maugréer, critiquer, accuser” s’approchent et toquent avec insistance à la porte de notre âme.

La Parole de Dieu nous exhorte à refuser les divisions et à être un ambassadeur de paix dans les situations même les plus délicates. Jésus ne s’est jamais défendu Lui-même, mais Il s’appuyait pleinement sur le Père. Selon la mentalité du royaume, nous ne sommes pas appelés à nous faire justice nous-même. En ouvrant la porte à l’ami “Maugréer”, notre coeur va être troublé, notre âme remplie de pensées toxiques. “Maugréer” conduit à la critique, et la critique conduit à l’accusation. Ce chemin est glissant et un poison pour l’âme. Ces trois “amigos’ nuisent à nos moments de prières, à nos relations en dehors et au sein de l’église, affectent notre capacité d’être une bénédiction, éteignent le zèle pour le service et cherchent à nous priver de notre destinée.

 

Rejetons ces trois sentiments toxiques car nous avons reçu la grâce de Dieu pour le faire.

Le Seigneur nous encourage à veiller sur nos bouches, nos pensées, nos attitudes . Là où le monde nous pousserait à adopter la position d’un juge, d’un accusateur, à être le partenaire de ceux qui critiquent, le Seigneur nous appelle à garder nos regards fixés sur Lui. Même lorsque certaines situations doivent être mises en lumière, nous sommes appelés à le faire selon les principes du Royaume et un protocole précis.

1 Timothée 5 v 19 – 20 

“Ne reçois point d’accusation contre un ancien, si ce n’est sur la déposition de deux ou trois témoins. Ceux qui pèchent, reprends-les devant tous, afin que les autres aussi éprouvent de la crainte.”

À l’écoute de cet enseignement, laissons le Saint-Esprit toucher nos coeurs et nous conduire à examiner nos pensées, nos attitudes. Le Seigneur veut transformer nos mentalités en profondeur afin que nous ne soyons pas prompts à juger, à pointer du doigt notre prochain mais que nous soyons des sources permanentes d’encouragements et d’exhortations.

30 aout 2020

Date

Prédicateur : Robert Baxter