L’eglise persecutee

Pris dans le flot de la vie, nous pouvons négliger notre temps avec le Seigneur alors que Sa volonté est que nous développions notre intimité avec Lui. Face à une Église persécutée, qui est passionnée et abandonnée à Dieu malgré de fortes oppressions, les arguments pour justifier notre manque de temps sont ébranlés.

Cette année, dans le cadre du Dimanche de l’Eglise Persécutée, le thème “Arrêtez et sachez que je suis Dieu” nous invite à nous interroger en profondeur sur trois éléments importants :
– le sens de nos priorités
– la manière dont nous gérons notre temps
– notre relation avec le Seigneur

Les chrétiens persécutés ont énormément à nous partager. À travers des témoignages puissants, soyons de nouveau encouragés pour créer notre propre “jardin” afin de rencontrer Dieu et développer une relation solide avec Lui quelles que soient nos circonstances actuelles.

Nous avons besoin de nous arrêter car c’est le moment pour nous en tant qu’enfant de Dieu d’être proche de Lui et de L’entendre nous parler. La crise sanitaire actuelle nous a prouvé que nous sommes peu de chose, et qu’une situation peut rapidement devenir instable. Nous avons besoin de la force de Dieu pour faire face aux épreuves de la vie. Les chrétiens persécutés se sont totalement abandonnés à Dieu pour tenir fermes dans l’adversité. Ils ont saisi cette clé pour combattre l’oppression qu’ils vivent.

À notre tour, mettons du temps à part pour chercher Dieu de tout notre coeur. Soutenons notre frères et soeurs de l’église persécutée par nos prières, nos finances…Et contemplons de nouveau la beauté et la puissance de la Bonne Nouvelle dans les vies.

Versets

“Arrêtez, et sachez que je suis Dieu! Je domine sur les nations, je domine sur la terre.”
Psaume 46 v 11

Date

6 decembre 2020

Prédicateur

Jonathan Awo