La victoire dans la discipline partie 2

“Va vers la fourmi, paresseux; Considère ses voies, et deviens sage.Elle n’a ni chef, Ni inspecteur, ni maître;Elle prépare en été sa nourriture, Elle amasse pendant la moisson de quoi mangerParesseux, jusqu’à quand seras-tu couché? Quand te lèveras-tu de ton sommeil?Un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, Un peu croiser les mains pour dormir!…Et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, Et la disette, comme un homme en armes.”

Proverbes 6 v 6 à 11

“Le paresseux ne rôtit pas son gibier; Mais le précieux trésor d’un homme, c’est l’activité.”

Proverbes 12 v 27

 

Qu’est-ce qui distingue un paresseux d’une personne disciplinée ?  Tous les deux ont des rêves, des ambitions mais le paresseux manque l’objectif. Il n’aboutit pas à l’accomplissement de ses rêves, le discipliné en revanche accumule les victoires les unes après les autres.

Soyons vrai, il y a une douleur dans la discipline, il y a une peine à s’imposer chaque jour une discipline. Mais c’est une douleur calculée qui nous permettra d’atteindre des récompenses durables.

Le paresseux refuse la douleur de la discipline. Mais à l’heure du bilan, les regrets sont amers, et plus difficiles à supporter que la douleur de la discipline. Que choisissons-nous ? La douleur de la discipline ou la douleur du regret.
Le paresseux justifie ses incapacités de manière externe : ce n’est pas ma faute, c’est la faute des autres, des circonstances, du contexte… Cette mentalité de victime nous tire en arrière. Même si certaines de “nos limites” peuvent être légitimes, la Parole de Dieu nous dit “Tout est possible à celui qui croit”. Et comme nous avons l’habitude de le dire “Tout” c’est “Tout” : aucune limite ne fait exception.

L’Éternel a mis à notre disposition tout ce dont nous avons besoin pour que l’image de Jésus soit pleinement manifeste dans notre vie. Examinons dans nos vies quelles sont les limites que nous avons établies comme des vérités absolues. Développons également une discipline mentale,  car la vraie discipline : c’est la discipline de l’âme.

Comment développer une discipline “mentale” ?
– soyons disciplinés au niveau de nos pensées- soyons disciplinés au niveau de la vision que nous avons de notre vie
– soyons disciplinés au niveau de nos émotions
– soyons disciplinés au niveau de notre volonté

Quelques exercices concrets donnés lors de la prédication :
Identifions les versets qui parlent de notre identité en Christ et lisons les à voix haute. Écrivons et déclarons la vision que nous avons reçue pour notre vie. Saisissons jour après jour notre victoire sur nos pensées, nos émotions, notre volonté. Soyons encouragés et fortifiés : car le discipliné est comblé avec sa vie.

12 janvier 2020

Date

Predicateur : Robert BAXTER