Lecture : Genèse 2

 
“Une femme vertueuse est la couronne de son mari, Mais celle qui fait honte est comme la carie dans ses os.”
Proverbes 12v4
 “Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Eglise, parce que nous sommes membres de son corps. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair.”
Éphésiens 5 v25-31

Dimanche Ensemble #11

À travers Sa Parole, le Seigneur nous partage Son coeur pour la femme. Chaque femme a besoin de saisir pour elle-même au combien elle est précieuse, belle et estimée par le Père.
Être une femme n’est pas une question d’émotions, de sensibilité, de préférences…L’identité féminine ou masculine est décidée par Dieu lui-même lorsqu’Il nous a façonnés. Nos chromosomes rattachés à notre ADN confirment au monde dès le ventre de notre mère si nous sommes un homme ou une femme.
Dès le commencement, la femme a été créée par Dieu pour être une aide. En raison de cette empreinte divine, la femme est prompte à s’investir, à être de celle qui prend soin, qui contribue au développement des autres, qui encourage…
Le Seigneur l’a destinée à être cette aide précieuse, la couronne de son mari dans le cadre du mariage, un trésor de grand prix pour tout son entourage.
L’homme a un rôle important à jouer dans la construction de l’identité de la femme. Tout d’abord le père, puis le mari dans le cadre d’une alliance devraient être le reflet du coeur de Dieu pour bénir et valoriser la femme en tant que trésor et don.
Une femme ne peut pas rentrer pleinement dans sa féminité toute seule : elle aura besoin d’un écho, de relations, d’interactions, d’avoir un cercle d’amis proches, des relations avec des mères spirituelles dans l’église, des relations saines avec des hommes de Dieu, et si elle est mariée, Son mari sera également un instrument pour l’aider à s’approprier son identité.
Plus la femme sera consciente de son identité et de son rôle, plus elle sera consciente du respect et de l’honneur qu’elle peut attendre des autres. La femme n’est pas appelée à se laisser dévaloriser mais elle doit s’attendre et rechercher le respect. Elle est appelée à marcher dans la dignité et l’honneur, à s’attacher à être une femme vertueuse pour briller davantage de gloire en gloire.
A travers cet enseignement, le Seigneur cherche à restaurer chaque femme dans son identité et à effacer tout sentiment de honte qui a pu se développer dans son âme. Demandons au Seigneur de nous permettre de recevoir d’une manière nouvelle Son coeur pour la femme, et de nous aider à comprendre dans toute sa richesse ce qui caractérise le coeur de la femme.
7 juin 2020

Date

Prédicateur : Robert BAXTER